Alex Plancassagne vainqueur du 600 Promosport, s’engage en supersport en 2011

-

Après 4 ans de progression en Coupe de France Promosport, puis son titre en 2010 de champion de France en…

Après 4 ans de progression en Coupe de France Promosport, puis son titre en 2010 de champion de France en catégorie 600cc, Alex Plancassagne s’engage en 2011 en Championnat de France Supersport.

Le pilote, vainqueur en 2010 des 24h de Barcelone avec le Team Endurance 33, roulera cette année sur une Yamaha R6 aux couleurs de son principal sponsor, le concessionnaire Yamaha SMS Racing, situé à Sarlat en Dordogne.

Ce n’est pas tout, car on y verra aussi les couleurs du GMT 94 : en effet durant cette saison, Alexandre recevra l’aide technique et le soutien de l’équipe de Christophe Guyot.

« Mon patron connait Christophe depuis plusieurs années. Nous sommes allés à sa rencontre aux ateliers du GMT pour lui demander des conseils techniques. Puis avant de partir je lui ai demandé si on pouvait mettre nos motos aux couleurs du GMT. Il a immédiatement répondu présent, et depuis il se démène a 200% pour que je ne manque de rien cette saison. Notre partenariat repose sur une aide technique. Il nous fait bénéficier d’une aide de ses partenaires, ainsi que de son personnel et de ses ateliers si nous avons besoin. » nous explique le vainqueur du promosport 600.

Mais ne nous méprenons pas, la Yamaha R6 ne sera pas préparée par le GMT 94, qui sera exclusivement préparée dans les locaux du concessionnaire Yamaha SMS Racing :

« Nous sommes indépendants, nous préparons nos motos nous mêmes au sein de la concession SMS Racing (qui fournit les motos), où un atelier à été mis en place spécialement pour les motos de course. Mon patron Philippe Muchery m’aide énormément dans cette aventure et c’est à lui que je dois la collaboration avec Christophe. » continue Alex Plancassagne.

Cette petite équipe sera aidé par de nombreux sponsors tel que Ipone, France équipement, AP Racing, Ohlïns France, Shoei, Bihr, Dunlop, Ermax, Access composites, le circuit de haute Saintonge, Identity-se.com, ou encore espace-pub.fr.

Le jeune pilote de 24 ans garde cependant les pieds sur terre : « Nous aimerions rentrer dans les points à chaque course, mais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, et on essaiera d’avancer sans brûler les étapes ».

test1769