Camille Hedelin rejoint Tecmas en EWC sur BMW

-

Entre Camille Hedelin et BMW c’est déjà une longue histoire. Mais pour la saison 2017, il endosse pour la 1ere fois une combinaison de pilote officiel en EWC.

Ce provençal de 37 ans né à Martigues dans les Bouches du Rhône où il réside toujours se voit enfin récompensé pour sa persévérance. Toujours au top de sa forme et la volonté d’être au mieux physiquement parcours de mars à octobre le trajet entre son domicile et son travail à vélo.

Adepte de tout ce qui touche au sport mécanique il s’entraîne sur tout ce qui roule que ce soit sur bitume ou sur terre. Nous l’avons rencontré à Istres le 14 décembre 2016 après sa journée de travail au centre d’essai BMW à quelques kilomètres de là.

Cybermotard : Quel est ton programme pour 2017 ?

Camille Hedelin : j’ai la chance d’intégrer l’équipe officielle BMW Motorrad France en mondial d’Endurance FIM EWC. C’est le Team Tecmas qui récupère le panneau officiel de la marque pour la saison 2017. Je rejoins donc comme coéquipiers Kenny Foray et Lukas Trautmann pour les deux courses de 24h00 du championnat, deux très bons pilotes. Je sais que je suis moins rapide qu’eux mais je suis très régulier et en pleine forme physique.

Enfin j’atteins le rêve de tout pilote, et même si cela arrive un peu tard pour moi, j’en suis très heureux

Cybermotard : Quel est ton palmares ?

Camille Hedelin : Lors de mes saison en championnat de France Super-motard avec mon statut de pilote privé il m’a toujours été difficile de ma battre avec les 8 ou 9 pilotes officiels mais j’ai toujours fini dans ce groupe de tête et toujours titré premier privé. En endurance pas mal de podium en catégorie superstock ainsi qu’aux 24h00 de Barcelone.

En 2016 j’ai roulé sur le Moto Tour avec le team TECMAS sur le Scooter BMW C650 Sport, je finis 25e au scratch et premier de la catégorie.

Cybermotard : Quelles études et quel métier exerces-tu ?

Camille Hedelin  : Après un cursus normal et le BAC en poche, je me suis dirigé vers un CAP puis un BEP mécanique pour finir par un BAC PRO mécanique moto en alternance ce qui m’a permis de financer mes saisons et ma passion. Par la suite en 2004 j’ai intégré le Groupe BMW et je suis directement sous les ordres de la maison mère en Allemagne et je m’occupe de développement moto.

Cybermotard : Quel est ton parcours ?

Camille Hedelin : Tout a commencé dans ma jeunesse par la moto loisir sur un terrain près de chez moi. Puis le virus m’a pris et j’ai débuté la compétition en Super-motard de 2001 à 2006 en championnat de France et quelques épreuves en championnat d’Europe. J’ai aussi participé au challenge Husqvarna à Bercy que je remporte à deux reprises en tant que privé. A l’époque je roulais avec ma propre structure le KRT (Camille Racing team).

Mais ce fut une grosse erreur, car si j’avais mis le budget dépensé pour rouler dans un team structuré, je pense que j’aurais eu une ascension plus rapide. En 2008, je participe au Protwin pour m’essayer à la vitesse et j’ai eu l’opportunité de rouler en endurance EWC superstock avec ABG Performance (managé par Pascal Alluard). Cela a été pour moi un déclic et depuis d’opportunité en opportunité je trouve toujours un guidon pour rouler et prendre du plaisir.

J’ai participé par feux fois avec mon employeur BMW au 24h00 de Catalogne afin de faire du testing. Je suis ensuite passé par plusieurs structures telles que le Team Cognage de Grégory Boulange, le TRT27, BMW Andalousie, Suzuki Catala, ERT en FSBK, avec TECMAS et aussi sur la METISS.

Cybermotard : un mot pour te définir avec une conclusion.

Camille Hedelin  : c’est un peu difficile mais s’il y a un mot qui définirait tout ce que j’aime et depuis que je suis gamin, c’est le mot « PASSION ».

Pour la conclusion, je remercie toutes les personnes qui ont été à mes côtés durant toutes ses années ainsi que les Teams managers qui m’ont fait confiance.

test4290