Finale du motoGP de Valencia : Lorenzo prend un avantage certain sur Rossi

-

En remportant la pole position en vue de la finale du motoGP de Valencia, Jorge Lorenzo prend un avantage certain sur Valentino Rossi. D’autant que ce dernier a chuté !

Qui sera champion du Monde motoGP dimanche 8 novembre 2015 à Valencia (Espagne) ? Bien malin, celui qui peut le dire. Ce qui est certain c’est que Jorge Lorenzo possède un bel atout dans sa manche avec la pole position. De plus histoire de bien marquer les esprits, il a amélioré le record du tour, détenu par Marc Marquez en 2014 de une seconde et demi !!!

Pendant ce temps, Valentino Rossi , qui n’avait aucune pression sur les épaules a chuté ! Serait ce un début de fébrilité ? En effet son appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport ( TAS) a été rejeté. Le nonuple champion du monde partira de la dernière place de la grille.

Même si Valentino Rossi peut sans prendre trop de risque, doubler la dizaine de motos Open sera semble-t-il qu’une formalité. Ensuite Valentino Rossi devra coûte que coûte terminer deuxième pour remporter son 10e titre de champion du Monde.

« Il Dottor » a déjà connu ce genre de situation en 2005. Partie de la 16e place sur la grille de départ, il a terminé 3e ! Oui, mais voilà, c’est la 2e place où rien ! S’il termine 3e il devra laisser le titre à Jorge Lorenzo !

Quel que soient les résultats de la finale de Valence, il est temps que ce championnat se termine. Le « clash » de Sépang a déclenché des montagnes de réactions, a commencer par celles des premiers Ministres d’Espagne et d’Italie : Mariano Rajoy et Matteo Renzi qui ont défendu leurs champions !

Idem dans le monde du sponsoring, ou Repsol a menacé de se retirer si Rossi n’était pas sanctionné ! En tout cas, Jorge Lorenzo en abaissant son pouce sur le podium de Sepang, a , lui, perdu un sponsor (italien) : « Sector No Limits ».

Que dire enfin de l’initiative complètement crétin des deux « journalistes » italiens venus provoquer Marc Marquez à son domicile ?

Le mot de la fin peut être attribué à Vito Ippolito, le président de la FIM : «  La moto n’est pas un sport de contact, mais le contact en fait partie ». Et le président de la FIM D’annoncer des mesures très précises à partir de 2016. Il souhaite la fin « des sanctions automatiques…On devra juger le fait ! »

test3933

Attachments

  • stdClass Object
    (
        [id] => 24912
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Classification_1_-10.pdf
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 3933
    )
    
Les résultats de la qualification du motoGP de Valencia