Ouverture du championnat FSBK 2017 au Mans : Revue d’effectifs en side-car

-

Les 25 et 26 mars 2017 aura lieu la première épreuve de notre championnat de France FSBK, au Mans. A ce jour 25 équipages side-car seulement sont inscrits. C’est étonnant, voire inquiétant car d’habitude Le Mans fait le plein. Ca ne présage rien de bon pour les épreuves lointaines comme Lédenon et Albi. Bon, la date limite des engagements est le 15 mars, restons optimistes.

Petit tour du plateau.

Par rapport à 2016, un grand absent : Jonathan Huet. On le sait, il retournait au F2, ambitionnant de disputer le TT 2017. Malheureusement, il sera absent au Mans , et à plus forte raison au TT, car son side a été détruit dans l’incendie de son garage, il y a quelques semaines.

On retrouvera au départ Philippe Gallerne, qui, victime du nouveau règlement FIM imposant la motorisation 600cm3 en Mondial, le quitte pour le FSBK car il ne veut pas réinvestir dans un nouveau matériel pour seulement 5 courses. Il sera associé en 2017 au toujours vert et populaire Christian Chaigneau.

De la même façon, Sébastien Delannoy, le champion de France 2016, abandonne le Mondial (3e l’an dernier) et se consacrera au FSBK avec quelques apparitions en RKB-F1, c’est-à-dire le championnat britannique. Problème, son passager depuis 3 ans, Kévin Rousseau, fera en priorité le Mondial et l’IDM (le championnat allemand) avec le champion du Monde 2015, le hollandais Bennie Streuer ! Pour cause de concurrence de dates, il manquera Pau et Carole, donc Sébastien devra chercher pour ces 2 épreuves, un passager (ou passagère ?).

Sébastien Delannoy retrouvera sur la piste, les révélations 2016, Manuel Moreau et Stéphane Gadet, qui ont gagné 2 courses, Carole et Albi. Ces derniers disposeront d’une nouvelle motorisation, le redoutable Kawasaki.

On notera aussi le retour du talentueux Franck Lelias, très bon pilote F2, notre meilleur résultat au TT (7è en 2013), qui, comme en 2016, roulera en F1 avec Max Vasseur. On se souvient que leur saison s’est arrêtée dès Le Mans quand leur moteur Honda a cassé. Ils rouleront Suzuki.

On retrouvera avec plaisir la colonie helvétique, Wyssen/Chabloz, Muhlheim/Roessinger ainsi que Jean-Philippe Brunazzi, pour sa dernière saison et son acrobate de passager Mickaël Rigondeau.
La bonne nouvelle est la présence de 3 nouveaux équipages : Paul Léglise associé à Sébastien Arifon, ancien passager de Jonathan Huet, Jérôme Autajon/Fabrice Deturche et David Bleusez/Joachim Bonnard. Pour la petite histoire, Paul Déglise s’est offert le side 2016 de Tim Reeves, rien que ça !

On reverra avec plaisir les Vinet, Lamargue, Azzopardi, Barbier/Crochemore, Laforest/Capdeville, l’artiste de la pluie Gérald Causse avec Freddy Lelubez, Dureau/Roux, Guignard/Poux, l’anglais Hicks toujours avec Clotilde Salmon, Chapillon/Capet, Lebail/Lavorel, Leblond/Picquoin ainsi que Michael Ouger un pilote qu’on voit rarement en FSBK associé à Vincent Peugeot.
Autre nouveauté, Didier Siro, toujours en F2, roulera avec son fils Yann !

Justement, puisqu’on parle des F2, on se souvient que la saison dernière, aucun équipage n’a fait une saison complète ! On se rappelle aussi du peu glorieux podium de Lédenon où il n’y eut que 2 équipages sur les marches. Qu’en sera-t-il cette année ? A l’heure actuelle, au Mans, il y a 16 F1 d’engagés pour 8 F2. Parmi les absences remarquées, Estelle Leblond/Mélanie Farnier, les championnes F2 2016, mais qu’on verra en Mondial en avril, toujours au Mans et bien sûr au TT.

Enfin, cerise sur le gâteau, Bennie Streuer, le champion du monde 2015 est engagé au Mans, en FSBK , avec dans le panier, non pas Kévin mais sa compagne Ilse de Haas. Ils seront en configuration Mondial 2017, un châssis long F1 600cm3.

Vivement Le Mans les 25 et 26 mars prochains

test4339