Quelle évolution pour le championnat Mondial d’endurance moto ?

-

L’arrivée du promoteur d’Eurosport Events, comme promoteur du championnat Mondial d’endurance a bousculé cette vénérable institution.
Si le promoteur ne fait pas mystère de faire de ce championnat une véritable vitrine, beaucoup de questions restent encore en suspens.

Voir aussi les ITW audio de Gilles Stafler ( Kawasaki), Dominique Meliand ( SERT) et Damien Saulnier ( LMS Junior Team).

Des retransmissions en direct à la télé

Désormais on peut assister à toutes les courses d’endurance que ce soit les 8H d’Oschersleben où les 24H moto soit sur une chaîne payante comme « Eurosport » soit sur « l’Equipe 21 » qui les diffuse gratuitement, c’est une chaîne TNT ( après avoir acheté les droits de diffusion à Eurosport of course).

C’est un grand bond en avant pour cette discipline. Mais il faudrait connaître les taux de fréquentation de la télé pour savoir si cela est « payant ». Tout en sachant que l’on est qu’au début de ce processus.

Une volonté « d’internationaliser » la discipline

Il faut bien le reconnaître, l’endurance moto a du mal à sortir de son carcan franco-français : il suffit de regarder le chiffre de fréquentation du public. A Portimao, par exemple, il y a eu quelques dizaines de spectateurs…

La volonté d’Eurosport Events est donc de redonner un coup d’éclat à ce championnat en finissant lors de la prestigieuse épreuve de Suzuka.

Problème l’épreuve de Suzuka n’intéresse QUE les japonais et elle n’est faite QUE pour les usines japonaises. La preuve ? Tous les pilotes du EWC qui ont participé à l’épreuve nippone, savent que les motos qui sont alignées lors de cette épreuve vont 20km/h plus vite que leurs machines d’endurance, que les pneus qui sont utilisés sont fabriqués spécialement pour cette épreuve et la liste est loin d’être exhaustive.

A la limite l’arrivée des motos du championnat EWC sert tout juste d’alibi et de faire valoir aux japonais.

Et les teams privés, vont-ils suivre ? 

Eurosport Events a annoncé un calendrier de 6 dates pour la saison 2016-2017. L’une devra se tenir à Portimao le 12 mars 2017. Problème le circuit est DEJA loué à BMW pour une durée de trois mois !

La deuxième inconnue est : Est ce que les teams privés qui forment 90 % du plateau vont suivre ? On le sait tous, l’endurance est une discipline qui ne tient QUE grâce aux bénévoles. Ainsi le SERT ne dispose que de 4 salariés sur la vingtaine de membres de l’équipe. Chez SRC Kawasaki ce chiffre tombe à deux salariés seulement !!!

Les bénévoles qui constituent 100 % du reste du plateau, devront poser quantité de journées de congés ou de RTT pour pouvoir « assurer » la présence de leur équipe favorite. Sachant que l’on table sur 6 courses, cela fait environ 6 semaines de congés à poser….Comment dans ces cas là composer avec les dates de congés de la famille et des enfants ? Tout cela risque de créer des tensions familiales fortes.

Des budgets à trouver

Quels que soit le point de vue sur lequel on se place, les teams officiels comme les privés devront trouver un budget pour 6 courses.

Or avec un championnat qui se dispute sur deux saisons, il va falloir trouver les arguments pour convaincre des partenaires pour débloquer des fonds pour 2017, alors qu’au Bol d’Or on sera toujours en …2016 !

Même certains teams permanents qui disposent d’un budget à 6 chiffres ( ne cherchez pas , il n’y en a qu’un) auront du mal à trouver une rallonge pour 2 autres courses.

Et les équipes privées ? On sait que des négociations sont en cours avec Eurosport Events, pour mettre en place un système de prime pour les petites équipes. Si un accord est trouvé, il devrait être signé au Bol d’Or 2016, mais ce système ne sera mis en place qu’à Portimao 2017.

Cybermotard sera présent au BO et nous vous en tiendrons informé of course.

Des amendements au règlement

En tout cas la FIM a déjà émis certains amendements au règlement en endurance. Ainsi l’essence « refrigérée » ( L’opération de réfrigération de l’essence, permet de diminuer le volume. Donc on peut par cette opération mettre 25 litres dans un réservoir de 24 litres de contenance) est désormais interdite. Les bidons de ravitaillement d’essence à mono-vanne sous pression sont également interdits. ( Cela permet de ravitailler en trois secondes au lieu de 11 ).

test4186

Attachments

  • stdClass Object
    (
        [id] => 26692
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Damien Saulnier ne sait pas encore quelle piste privilégier pour 2017
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 4186
    )
    
  • stdClass Object
    (
        [id] => 26696
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Dominique Meliand est contre la formule de disputer un championnat sur 2 années fiscales
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 4186
    )
    
  • stdClass Object
    (
        [id] => 26698
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Gilles Stafler ne sait pas non plus quelles pistes Kawasaki va privilégier en 2017
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 4186
    )
    
Calendrier provisoire du FIM EWC 2016/2017
 17/18 septembre - Bol d'Or (24 h) / Paul Ricard - France
 18 mars - 12 Horas de Portimão / Portugal*
 22/23 avril - 24 Heures Motos / Le Mans – France*
 20 mai - 8 Hours of Oschersleben / Allemagne
 24 juin - 8 Hours race / Europe TBA
 30 juillet - Suzuka 8 Hours / Japon
 * Dates soumises à ajustement fin novembre 2016