Jérémy Guarnoni, un pilote wild card qui détonne en Superbike !

1e pole de l' année pour Jérémy Guarnoni !

1ère apparition de Jérémy Guarnoni en championnat de France Superbike en tant que wild card au Mans. Mais l’ objectif du toulousain est bien de briller en championnat d’ Europe 1000 Superstock chez Pedercini.

Lors de cette saison 2017, Jérémy Guarnoni devrait bénéficier de 3 wild cards en Championnat de France Superbike. Tech Solutions qui s’occupe de préparer de nombreuses pièces pour les motos de compétition a eu en charge la préparation complète de la Kawasaki ZX-10R de Mathieu Lagrive. Ayant préparé une deuxième moto, Tech

Un podium pour Jeremy Guarnoni en 1000 superstock à Assen !

En 1000 superstock, Jeremy Guarnoni a fait parler la poudre ! Dans une course réduite à 9 tours, le Toulousain parvient à terminer sur la 2e place du podium de la catégorie, dimanche 17 avril 2016 à Assen.

C'est au terme d'une course réduite à 9 tours, cad un véritable « sprint » que Jeremy Guarnoni (Kawasaki N°11) décroche son premier podium de la saison 2016. En effet parti de la 12e place sur la grille de départ, Jeremy réussit à remonter près de 8 adversaires ! Mais le français ne

Superbike 2014, Jérémy Guarnoni s’ alignera en catégorie EVO sur Kawasaki.

Jérémy Guarnoni sera en championnat du monde Superbike 2014 en catégorie EVO, sur une Kawasaki au sein du Morillas Racing School. Il sera le seul pilote de cette structure à ce niveau !

La saison 2014 s’ annonce passionnante pour Jérémy Guarnoni, en effet le jeune pilote tricolore s’ alignera au sein du team MRS en championnat du monde Superbike en catégorie EVO. Cette catégorie qui voit le jour en 2014 aura pour but de regarnir le plateau WSBK en réduisant les couts pour

Jérémy Guarnoni s’ empare du titre 600 Superstock à Imola.

Tout comme en Mondial superbike, la victoire du 600 superstock revient à un pilote mais le titre échoit à un…

Tout comme en Mondial superbike, la victoire du 600 superstock revient à un pilote mais le titre échoit à un autre. En effet c’est Florian Marino (Honda N°21) qui monte sur la plus haute marche du 600 superstock d’Imola. Le pensionnaire du ten Kate Junior Team s’est longtemps battu