Alessandro Polita fera ses débuts au Tourist Trophy 2016 sur une BMW

-

En 2016 Alessandro Polita fera sa première apparition au Tourist Trophy sur une BMW. Mais le pilote italien sera surtout là pour donner l’alibi « International » aux courses du TT. Car le tableau de chasse du pilote Transalpin est plutôt léger….

Alessandro Polita fera ses débuts en « road racing » au Tourist Trophy 2016, sur une BMW S 1000R ( en Superbike, Superstock et Senior) dans un team dirigé par Roberto Antonellini. Un ancien du TT qui n’a roulé sur IOM qu’une seule fois en terminant 53e ! Est ce à dire que son poulain a une chance de figurer dans le Top Ten ? Pas vraiment  !

En effet, qui se souvient d’Alessandro Polita ? Ce pilote italien s’est illustré en 2006 en remportant la coupe 1000 superstock avec une Suzuki du team Celani. C’est avec ce même team qu’il fait ses premières armes en championnat Mondial superbike en 2007.

Il termine à la 24e place avec 8 points au compteur. Ensuite il fait des allers retours entre le championnat Mondial superbike, supersport et le championnat sbk Italien, mais toujours dans les profondeurs du classement sauf à domicile.

En 2008, il retourne au sein de la Coupe 1000 superstock avec une Ducati du team Sterilgarda ( vous savez les conserves) Go Eleven et termine 3e du classement scratch.

Enfin son plus haut fait d’armes est d’avoir remporté deux fois le titre de champion de superbike d’Italie en 2010 et 2011 sur une Ducati 1098R.

Vous l’avez deviné, Alessandro Polita ne sert qu’à donner un « vernis International » aux courses du Tourist Trophy. Et par ce biais attirer un max de visiteurs transalpins. (?)

Car Alessandro Polita n’a AUCUNE expérience en courses ouvertes sur route, contrairement aux Michael Dunlop, John Mc Guiness ou autre Ian Hutchinson.

Tous les pilotes qui se sont illustrés au Tourist Trophy, ont commencé soit à rouler au Manx GP ( sur le même circuit, mais au mois d’Août), soit ils ont roulé sur les courses en Irlande du Nord comme le North West 200, le GP Ulster et tutti quanti…

La ficelle est un peu grosse, mais nombre de sites internet ( anglais et autres) le présentent comme un « ancien pilote du WSBK », lui qui n’est jamais apparu dans le Top ten de la catégorie, ni remporté la moindre victoire…

On appelle cela faire du marketing.

test3991