Bol d’Or 2012 : Enfin la victoire pour Kawasaki !

-

Kawasaki a du attendre 15 longues années et 24 heures de course interminable pour remporter à nouveau le Bol d’Or….

Kawasaki a du attendre 15 longues années et 24 heures de course interminable pour remporter à nouveau le Bol d’Or. La ZX10R N°11 du team SRC s’impose au terme de cette 76e édition sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

Deuxième sur la grille, la « verte » prend un départ prudent sur une piste détrempée. Le team de Gilles Staffler prend les commandes en début de soirée samedi 14 avril, lorsque Vincent Philippe chute au guidon de la Suzuki N°1. Le pilote du SERT se relève avec une clavicule cassée, mais il parvient à ramener la moto aux stands. Il laisse le soin à ses 2 coéquipiers de terminer la course seuls. ( Les temps réglementaires de repos ne sont plus obligatoires)

Loin de baisser les bras, Fabien Foret et Anthony Delhalle entament une courageuse remontée. Leur 1000GSXR effectue un travail de sape toute la nuit. Dimanche, au petit matin, la Suzuki N°1 récolte les fruits de sa folle remontée et passe en tête.

Cette joie est éphémère car la fatigue commence à peser lourd pour les 2 pilotes du SERT.. Leur rythme baisse et la Kawasaki N°11 remonte irrémédiablement pour s’emparer du commandement à 4 heures de l’arrivée.

Julien Da Costa, Gregory Leblanc et Olivier Four contiennent alors les assauts de la Suzuki jusqu’au baissé du drapeau à damier. Au final, le spectacle est saisissant puisqu’une poignée de secondes seulement sépare les deux équipages pendant les dernières heures de course. Le suspens prend fin lorsque la Kawasaki franchi finalement la ligne d’arrivée en vainqueur.

La Yamaha N°94 du GMT se fait chiper le podium par un Igor Jerman (Yamaha N°7) survolté. A une demi heure de la fin de course, le pilote slovène roule quasiment deux secondes plus vite que David Checa, et il le passe !

C’est la fin d’un superbe mano à mano qui a opposé deux Yamaha, équipés de pneus Michelin, durant près de 20H ! Au final la Yart N°7 monte sur la 3e parche du podium avec 4 tours de retard sur le vainqueur !

On retiendra cependant que les conditions météo ont mis à rude épreuve, les pilotes et leurs motos. Dimanche matin, au sortir d’une nuit glaciale, la pluie est venue semer le trouble dans les rangs des concurrents. Ainsi les chutes se sont succedés à un rythme soutenu dans la matinée du dimanche et ont fait de nombreuses victimes !

Si le podium réunit trois marques de motos différentes, il en est de même pour les manufacturiers, puisque la plus haute marche revient à Pirelli, puis Dunlop et enfin Michelin !

test2443

Attachments

  • stdClass Object
    (
        [id] => 16066
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => 2012_Bol_d_or_Bol_Race.pdf
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 2443
    )
    
Le classement final du 76e Bol d'Or La vidéo de l'intérieur des stands du team SRC Kawasaki au moment du franchissement du drapeau à damier, du 76e Bol d'Or