Jérémy Cramer, officiel Honda en 1000 promosport en 2011

-

Avec le départ de Yann Sotter en superbike, on connaît désormais le nom du pilote qui portera les couleurs de…

Avec le départ de Yann Sotter en superbike, on connaît désormais le nom du pilote qui portera les couleurs de Honda en 1000 promosports : ce sera Jeremy Cramer.

Selon Jérémy , cela s’est fait de la manière la plus simple qui soit : « J’ai postulé auprès de Honda France et de son représentant : Yannick Devos ( qui remplace Monsieur Bernard Rigoni . ». L’accord s’est fait uniquement par téléphone « sans jamais rencontrer mon interlocuteur » continue Jérémy.

De fait le pilote originaire de Douville sur Andelle (Eure) se verra prêter deux motos et attribuer un budget pièces « correct ». Ce package sera géré par son concessionnaire : Moto racing à Elbeuf. En effet Samuel Fercoq le patron de cette concession Honda « me suit depuis 2003 ».

Le geste de Honda France a sans doute sauvé la carrière de ce pilote de 28 ans. « sans leur aide, je ne sais pas si j’aurais continué, car financièrement j’étais un peu « short » ».

Mais cette aide de Honda France n’a pu se faire que grâce à la bonne performance de Jérémy Cramer qui a terminé 4e au scratch en 2010 et 1er pilote Honda sur une machine privée…derrière le pilote officiel.

Mais il n’y a pas que l’aide de l’importateur qui a joué dans l’engagement de Jérémy. En effet depuis trois ans un véritable noyau « dur » s’est construit autour de notre homme. « Ce noyau représente une vingtaine de personnes dont mes parents, mon concessionnaire, mon mécano et des amis. Ils s’occupent de tout, pendant que je poursuis mes études ».

Car ce que l’on sait moins c’est que Jérémy Cramer est une « tête », puisqu’il travaille à l’Institut Curie à Paris. De plus il a repris des études d’ingénieur en énergétique par cours du soir. Son but ? « devenir ingénieur en biophysique ».

C’est d’ailleurs à cause de son parcours professionnel qu’il a loupé une course en 2010. « Avant de rejoindre l’Institut Curie, j’ai dû faire un stage d’un mois à Philadelphie en Pennsylvanie. C’est pour cela que je n’ai pas pu disputer la première course de Lédenon »

Son travail à l’Institut Curie, ses cours du soir et son engagement comme pilote officiel Honda ne laissent pas beaucoup de temps à Jérémy. C’est pour cela, qu’il ne s’engagera pas sur une course de 24H d’endurance en 2011, contrairement au Bol d’Or 2010, où il a figuré sur le tableau de marche du TRT 27.

test1813