Kenan Sofuoglu fait Le point sur son adaptation à la Moto 2

-

Kenan Sofuoglu le pilote turc double-champion du Monde Supersport a bien voulu faire le point lors du GP de Barcelone…

Kenan Sofuoglu le pilote turc double-champion du Monde Supersport a bien voulu faire le point lors du GP de Barcelone (3-4-5 Juin 2011) avec l’envoyé spécial de cybermotard sur son apprentissage de la catégorie Moto 2. Un Kenan Sofuoglu tout en franchise qui n’ élude pas les problèmes actuels mais dont la détermination à réussir son nouveau challenge est intacte . On se rappelle que Kenan Sofuoglu, a donné sa préférence au team français Team Technomag-Cip Carexpert en lieu et place de Gresini.

Cybermotard : « Kenan tu espérais sans doute un début de saison plus facile , quelles sont les principales difficultés d’ adaptation au Moto 2 que tu rencontres et les grandes différences avec le Supersport , une question qu’ on doit te poser pour la 1ere fois ?

Kenan : « Effectivement , on ne me la pose jamais (rires) ! Mais , disons que si au niveau de la puissance moteur, c’ est très proche , sur les machines de Supersport on dispose de beaucoup plus de possibilités de réglages notamment en partie-cycle , les assistances électroniques sont très développées. Il y a plein de choses pour aider le pilote. Sur la Moto 2 tu peux juste jouer sur l’angle de chasse et deux ou trois autres petites choses et faire avec ce que tu as : pour moi qui ai toujours disposé de protos d’ usine hyper sophistiqués , c’est un changement radical !

Par exemple , avec la Supersport j’ avais un pilotage plus proche du Moto–Gp en cassant les courbes pour bien pouvoir passer la puissance au plus vite. Avec la Moto 2 je dois retrouver de la vitesse de passage en courbe. Je comprends mieux maintenant pourquoi les pilotes issus de la 125 s’ adaptent plus rapidement à la catégorie que ceux venus du Supersport .
Mais , je dois faire avec et je vais y arriver .

L’ autre gros problème d’ adaptation rencontré c’est au niveau des pneumatiques , même entre 2 pneus de référence identique , de l’ un à l’ autre le comportement ne sera pas le même , du « chattering » va apparaître sans aucune raison, c’ est très déstabilisant mais tout le monde est logé à la même enseigne .

Cybermotard : « Où penses-tu en être dans cette période d’ adaptation ? »

Kenan : « Tout d’ abord , je dois rappeler que si je suis aujourd’hui en Moto 2 , c’ est par choix et je l’ assumes complètement ; en effet après le Supersport , j’ avais 2 possibilités qui s’ offraient à moi , remonter en Mondial Superbike ( où j’ avais déjà eu une 1ere expérience difficile) ou passer en Moto 2 .

Là dessus , les circonstances ( disparition dramatique de Shoya Tomizawa) ont fait que le Team Technomag-Cip m’ a proposé de faire les 2 derniers Gp de la saison 2010 en Moto 2 ; dès la 1ere pige cela s’est super bien passé à Estoril ( Kenan 4e temps des essais mènera une bonne partie de la course pour terminer 5e) , dés lors ma décision était prise : mon avenir passait par le Moto 2 !

A ce moment là , j’ étais super optimiste pour la saison 2011 , mais divers évènements graves notamment familiaux ( Kenan a perdu son père au moment où débutaient les essais hivernaux) ont fait que je n’ ai pas pu rouler autant que prévu .De plus , lorsque j’ ai découvert tardivement ma Moto 2 version 2011 , je ne me suis pas senti du tout à l’aise à son guidon , on a dû repartir en arrière , on a même dû ressortir le modèle 2010 et j’ ai perdu petit à petit de ma motivation . Heureusement elle est revenue aujourd’hui mais je n’ ai pas encore fini de chasser tous les doutes .

Du fait de mes bons débuts en 2010 , j’ avais mis la barre trop haut : comprenez que pour moi qui jusque là avait terminé 90% de mes courses sur le podium , il est difficile d’ accepter de finir 5e voire 10e ou plus loin ; mes doutes sont venus de là . Mais , j’ ai maintenant admis , bien soutenu par mon Team que ce n’est justement que parce que j’ accepterai par exemple de finir à une 15e place que je ne finirais pas 20e à la suivante .

Ce sont des moments difficiles mais il est important de se relever et de ne rien lâcher , il faut les accepter comme un étape obligée et je continue de travailler dur et je veux absolument y arriver. Je suis en train de me reconstruire , je dois encore chasser quelques doutes mais ma motivation n’ a pas changée .

Cybermotard : « Quels sont donc tes espoirs pour la fin de saison ? »

Kenan : « mon objectif initial était d’être dans le Top 3 à la fin de saison , il est évident que je l’ ai revu à la baisse , je préfères d’ ailleurs ne plus m’ en fixer , progresser « step by step » (marche par marche) , course après course et on verra bien où cela me mènera » .

Cybermotard : « Merci à toi Kenan et bonne chance dans ton challenge . »
Kenan : « Merci et mes amitiés aux lecteurs de Cybermotard . »

test1973 - le site de CIP Technomag
 le team Technomag passe au vert en 2011