Victoire historique d’un Autrichien en side-car au TT 2010

-

Les britanniques n’en sont pas encore revenus: c’est un Autrichien, Klaus Klaffenbock, associé à Dan Sayle, qui a remporté sur…

Les britanniques n’en sont pas encore revenus: c’est un Autrichien, Klaus Klaffenbock, associé à Dan Sayle, qui a remporté sur LCR Honda, les deux courses sides car du Tourist Trophy, mythique épreuve qui se déroule sur l’Ile de Man. Il faut remonter à 1978 pour retrouver un équipage non britannique, les allemands Rolf Steinhausen/Wolfang Kalauch, sur la plus haute marche du podium.

Bonne occasion de rappeler que de 1954 à 1976, les victoires en side au TT furent un quasi-monopole allemand, principalement avec le flat-twin BMW et comptant des pilotes aussi prestigieux que Deubel, Fath, Enders, Steinhausen etc qui ont tous été champions du monde.

Les courses de sides au TT se déroulent en deux manches : la « A » le samedi AM et la « B » …le mercredi AM (quand tout va bien). Si dans la seconde, plusieurs favoris ont abandonné, la victoire de Klaffenbock/Sayle, dans la première, ne doit rien à la chance. Il a battu la référence en la matière , le Manxois Dave Molyneux, 15 fois vainqueur, (de 2sec63 au bout de 180 km ! à la moyenne de 184,125.km/h) ainsi que le triple champion du monde de side Tim Reeves !

Klaus Klaffenbock, 42 ans cette année, n’est pas un inconnu. Il est du genre à transformer en or tout ce qu’il touche. Bref rappel de sa carrière.
Il a débuté en side très jeune, à 20 ans, en 1988 et très rapidement s’est attaqué au championnat du monde side qui alors était partie intégrante des Grands Prix.

Dès 1992, il termine à la troisième place, c’est dire son talent. Quand il raccrochera du mondial, il aura fini 3 fois deuxième, 4 fois troisième et aura été sacré champion du monde, associé à son compatriote Christian Parzer en 2001.

Tout en courant en side, Klaus Klaffenbock montera un team moto, Klaffi Honda, qui participera avec succès aux championnats du monde Supersport et Superbike de 2002 à 2006. Parmi ses pilotes on comptera plusieurs pointures comme Alex Barros, Franco Chili, etc et notre Sébastien Charpentier, 4e en Supersport en 2004.

Klaus Klaffenbock s’est lancé dans l’aventure du TT, dont il est fan, en 2004. Il fallait un culot certain, car le TT, circuit routier, n’a rien de comparable avec un circuit sur piste. Le TT, c’est ultra-rapide (trois tours a’donf), gros cœur (ah, la descente de Bray Hill…) et il est vivement conseillé de ne pas se sortir.
Sans compter que notre champion du monde découvrait un autre matériel. Il passait du châssis long moteur 1000cc au châssis court 600cc (F2), rien de comparable.

Pour sa première participation, il termine à la 19e place dans la première course. Une place qui a pu faire sourire, vous pensez, un champion du monde ! Depuis, il n’a cessé de progresser pour connaître l’apothéose en 2010.
Klaus Klaffenbock : un très grand champion !

test1472

Attachments

  • stdClass Object
    (
        [id] => 10990
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Result_sheet-Sidecars_5.6.101.pdf
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 1472
    )
    
  • stdClass Object
    (
        [id] => 10991
        [fields] => stdClass Object
            (
                [title] => Result_Sure_Sidecar_2_10.6.101.pdf
                [caption] => 
            )
    
        [post_id] => 1472
    )
    
-le résultat de la course de side A du TT 2010
 le résultat de la course de side B du TT 2010